Une vision au service de l’Église

Les membres de la Fraternité orthodoxe ont activement soutenu l’initiative des évêques orthodoxes en France de se regrouper en un organe de concertation unique, devenu l’Assemblée des Évêques orthodoxes de France. Cette initiative a, par la suite, été approuvée par l’ensemble des Église orthodoxes et mise en place en diverses régions du monde. Il y a l’espoir que ces assemblées épiscopales puissent, dans l’avenir, jouir de suffisamment d’autonomie vis-à-vis des Églises régionales d’origine pour qu’une orthodoxie locale puisse s’organiser avec davantage d’unité. Cette unité, ancrée dans les éléments fondamentaux de la foi orthodoxe susciterait un plus grand dialogue de l’orthodoxie non seulement avec les autres Églises chrétiennes, mais aussi avec les cultures et sociétés sécularisées d’Europe occidentale.

Durant la seconde moitié du 20e s., les membres de la Fraternité ont suivi avec une attention active le processus préconciliaire qui s’est développé dans le monde orthodoxe. Ce processus, qui a permis la tenue du Concile de Crète en 2016, témoigne que malgré les tensions et les replis, les Églises orthodoxes restent soucieuses de témoigner d’une universalité de l’orthodoxie. La Fraternité souhaite humblement soutenir cet effort, animée de la conviction qu’une organisation durable et unifiée de l’Église orthodoxe en Occident ne pourra se faire sans que l’orthodoxie apporte une réponse originale et créatrice aux questions existentielles qui accompagnent l’essor de la modernité et de la postmodernité.