5 juin 2016
 Journée de réflexion de la Fraternité orthodoxe,
sous la présidence de son Éminence Jean de Charioupolis, Archevêque des Églises de tradition russe en Europe occidentale


Déroulement :
    -Divine liturgie en la paroisse de la Sainte Trinité et des Saints Côme et Damien, Bruxelles
    -Prise de fonction du nouveau secrétaire général de la Fraternité, Daniel Lossky
    -Réflexions délibératives autour de deux thèmes :
        *Le processus conciliaire : histoire, élaboration de l’ordre du jour, difficultés.
        *Les défis bioéthiques face aux avancées médicales en matière de diagnostique prénatal.

Informée des évènements récents autour de la convocation du Saint et Grand Concile, l’assemblée a élaboré la déclaration suivante :

Depuis l’origine des rencontres préconciliaires, la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale a contribué à la préparation du Saint et Grand Concile de l’Église orthodoxe, tant par ses activités propres que par l’envoi d’experts auprès des délégations officielles d’Église. En ce mois de juin 2016, nous nous réjouissons de la tenue prochaine du Concile, comme l’ont espérée les fondateurs de notre Mouvement.
Parmi les décisions que notre Église prendra au concile, figure son engagement dans le dialogue avec les autres chrétiens. Le document préparatoire que nous avons pu consulter nous paraît répondre adéquatement à l’expérience et à l’aspiration de nombreux fidèles et des communautés orthodoxes d’Europe occidentale, qui sont parmi les plus proches des autres chrétiens.
Nous prenons connaissance avec étonnement et tristesse de la remise en question, dernièrement, par les délégations de certaines Églises autocéphales, de cet engagement œcuménique essentiel de notre Église orthodoxe, ainsi que du déni du caractère ecclésial des Églises orthodoxes orientales, catholique, anglicanes et protestantes.
Nous appelons nos pères dans la foi, les évêques de l’Église, à considérer l’expérience bénéfique de notre rencontre avec les autres chrétiens en Occident: les fondements ecclésiologiques amplement mis en évidence par la théologie orthodoxe au 20e siècle soulignent que nos frères et sœurs orthodoxes orientaux, catholiques, anglicans et protestants sont membres de l’unique Église du Christ, dont les frontières ne peuvent pas être complètement discernées dans l’Histoire ; plusieurs décennies d’échanges et de fraternité vécus au quotidien nous ont permis d’en faire l’expérience.
Notre espérance se tourne tout particulièrement vers le Président du Concile, Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomée, pour qu’il encourage ses confrères dans cette voie que lui-même a toujours suivie, depuis le début de son épiscopat.
Version pdf

Statement of the Orthodox Fellowship in Western Europe
5th of June 2016



Since the origin of the pre-conciliar conferences, the Orthodox Fellowship in Western Europe has contributed to the preparation of the Great and Holy Council of the Orthodox Church, organising events and sending experts to the official Church delegations. Today, in June 2016, we rejoice in the next gathering of the Council, as the founders of our Movement anticipated it.

Among the decisions that our Church will take at the Council is that of Orthodoxy’s dialogue with other Christians. The preparatory document we have had access to seems to adequately respond to the experience and aspiration of numerous Orthodox faithful and communities in Western Europe, who are in particularly close contact with other Christians.

It was with surprise and sorrow that we received the news that some Autecephalous Churches question the essential ecumenical involvement of our Orthodox Church, and deny the ecclesial nature of Oriental Orthodox, Catholics, Anglicans and Protestants.

We call on our Fathers in faith - the bishops of the Church - to consider the positive experience of our proximity with other Christians in the West. Ecclesiological thought, largely described in 20th century theology, highlights that our Oriental Orthodox, Catholic, Anglican, and Protestant brothers and sisters are members of the One Church of Christ, the borders of which cannot be traced by History alone: decades of daily exchange and brotherhood have allowed us to experience this.

Our hope is especially turned to the President of the Council, His All Holiness the Ecumenical Patriarch Bartholomew, that he will encourage his peers to continue on the path that he himself has followed since the beginning of his episcopacy.
Pdf version